avec                                                                sans

Combien de temps passez-vous assis ? Savez-vous que la position de votre bassin conditionne celle de votre colonne vertébrale ? Le positionnement assis sans conscience peut entraîner des dégénérescences graves de type hernie discale, arthrose lombaire et cervicale prématurée, ainsi que la fragilisation articulaire (lumbago,…). Vous pouvez faire quelque chose vous-même !

Nous avons tous conscience d’avoir des os en dessous des fesses, sur lesquels nous sommes assis, mais nous ne savons pas à quel moment ceux-ci sont « bien » placés.

S'asseoir sur l' ischiobase réveille une prise de conscience de l'assise et favorise un bon maintien du dos.

Nous pouvons nous asseoir d’une façon à la fois plus consciente et mieux posée sur nos ischions. Les ischions sont comme « deux petits pieds » sur lesquels se pose le bassin. Celui-ci permet alors à la colonne d’être empilée de la manière la plus juste, la plus économique (moins fatigante) et la plus facile.

Lorsqu'on s'assied dans un siège mou, le bassin se trouve pris dans un entonnoir, les ischions se rapprochent et le sacrum est instabilisé, ce qui est souvent le cas dans les coussins, les sièges de voitures et d'avions. La position assise sur l' ischiobase respecte l’écartement physiologique des ischions et donne une meilleure stabilité à la construction pelvienne.

L’ischiobase a été conçue, dans le cadre de la méthode des chaînes musculaires, pour nous aider à trouver la meilleure position assise, celle qui nous sous - tiendra, en éveillant notre sensibilité proprioceptive.  Elle encourage l'écartement des ischions, gage de la stabilité du pubis et des articulations sacro-iliaques chez ceux dont la typologie le nécessite. Pour ceux dont l'écartement des ischions n'est pas restreint (parfois  il est même accentué ), l'ischiobase en donnant un appui, autorise au  contraire le relâchement des muscles pelvi-trochantériens qui en sont  responsables....à la manière des semelles proprioceptives qui, en redonnant les bons piliers, permettent le réempilement réflexe des voûtes et le lâcher-prise des muscles en les reprogrammant...

L’ischiobase se présente comme une lentille qu’il suffit de poser sur son siège. Sa petite taille permet de le transporter aisément partout, en poche, dans son sac, 3 modèles sont disponibles, afin de pouvoir s'adapter aux différentes morphologies.

Son invention et sa mise au point est le résultat d’une recherche et expérimentation conjointes de Véronique Donnadille, kinésithérapeute chaîniste  Méthode GDS, et André Theunis, Luthier

Présentée le samedi 1er. mai 2010  au 2eme.Congrès International   Méthode GDS   " La prévention dans le mouvement et par le mouvement "  Parcours-Découverte